(Pour voir la vidéo, cliquez sur le bouton de lecture ci-dessus)

Définir un prix pour ses premiers tableaux est un véritable calvaire et il est souvent difficile de trouver une véritable méthode de calcul car les nombreux cas diffèrent.

Cependant, il existe différents critères qui vous permettront de grandement vous aider pour définir un prix qui correspondra à votre pratique artistique et votre situation.
 

Avant tout : Qui dit vente dit statut professionnel

Si vous désirez vendre et que vous êtes domicilié en France, vous devez vous déclarer socialement et fiscalement. Pour en savoir plus, je vous invite a découvrir mon article & vidéo sur comment se déclarer quand on est artiste peintre MDA (Maison des artistes).
 

Critère n°1 : Les coûts de fabrication / Le matériel

Une première approche consiste à tenir compte du coût de votre matériel pour définir le prix de vente de votre tableau.

Par exemple si vous êtes artiste peintre, voici l’éventuel matériel que vous pouvez prendre en compte pour la réalisation de votre tableau :

  • Votre toile / châssis
  • Vos pinceaux, spalters, couteaux
  • Peintures & médiums
  • Vernis, fixations, expédition, etc.

En faisant la somme de ces différents frais, vous aurez un montant minimum qui sera une première base pour définir votre prix de vente : Ne vendez surtout pas votre tableau en dessous de ce montant.

Remarque : Rembourser son matériel est un premier pas mais je vous conseille tout de même de monter le prix dans le sens où c’est votre oeuvre que vous vendez et non votre matériel. Après cela dépend effectivement de vos objectifs, beaucoup ne veulent que pouvoir rembourser leur matériel.
 

Critère n°2 : Le format

Dans la majorité des cas, plus le format de votre tableau est grand et plus votre prix est censé monter (pour toute technique équivalente).

De ce constat, vous pouvez calculer le prix de votre tableau en fonction des différentes tailles de vos oeuvres.

Il y’a une technique connu dans le monde de l’art qui est : Le calcul au point.

Le but est de définir un montant pour votre point et de le multiplier à un numéro correspondant au format (voir le tableau).

Un exemple concret : Je réalise un tableau format 100 x 81 et ma côte est de 20.  Alors le prix de mon tableau sera de 40 x 20 soit 800€.

Si votre format est plus moderne : Format carré par exemple, il vous suffit de vous rapprocher d’un des formats de la liste. (Il existe également différentes méthodes de calcul que je ne développerai pas ici.)

Personnellement je n’utilise pas cette technique faisant les choses plus simplement et ne suis pas fan du principe des cotes.

Mais cette méthode de calcul est populaire et utilisée par de nombreux artistes, surtout pour les artistes avec une forte notoriété.
 

Critère n°3 : La technique

La technique peut avoir un rôle important dans le prix de vos tableaux.

Il existe une hiérarchie pour les différentes techniques artistiques.

Une peinture à l’huile peut-être plus cher qu’une peinture acrylique, une peinture acrylique est souvent plus cher qu’un dessin.

Une oeuvre unique le sera plus qu’une oeuvre en série. etc.
 

Critère n°4 : Votre parcours artistique

C’est ici un des critères les plus important qui va naturellement influencer tous les autres.

Il est simple de comprendre que le prix de vos tableaux va être différent en fonction :

  • De votre évolution artistique : Vous êtes débutant ? ou confirmé avec 30 ans d’expérience ?
  • De votre palmarès : Vos récompenses, vos expositions (galerie réputées) etc.
  • De votre expérience, technique & apprentissage dans une école d’art réputée.

 

Critère n°5 : Le marché

En fonction des périodes, tendances et des artistes, il est intéressant de regarder ce qui se passe sur le marché de l’art pour définir un prix.

Cela est peut-être une bonne idée sous réserve de faire les choses correctement.

Je m’explique :

Par exemple vous débutez la peinture abstraite à la peinture acrylique et vous avez réalisé quelques tableaux qui ont du succès autour de vous.

Vous souhaitez les vendre et pour cela vous vous rapprochez d’artistes trouvés sur Internet faisant la même chose.

Beaucoup se comparent au premier artiste trouvé sur Internet et calquent leurs prix sur les siens. C’est ici une grave erreur car dans la majorité des cas, l’artiste en question aura une expérience, une certaine notoriété et un nombre plus ou moins important de tableaux vendus. Donc en tant que débutant il n’est pas possible de vous calquer sur ce type d’artiste car cela ne fonctionnera pas.

Il est très important de vérifier les points suivants :

  • Cet artiste à t-il la même expérience que vous ?
  • A t-il commencé la peinture à peu pret en même temps que vous ?
  • Son matériel & sa technique sont-ils assez similaires aux votres ?
  • Avez-vous le même niveau de compétence & les mêmes qualifications ?
  • etc.

 

Les erreurs à ne surtout pas faire :

Voici quelques erreurs à ne pas faire, tirées entre autre de ma propre expérience.

Brader votre art

Passer le cap de l’artiste amateur à professionnel est toujours déstabilisant. Il est souvent très dur de mettre un prix sur son premier tableau.

De ce fait, il est possible de ne pas se sentir légitime et de faire l’erreur de trop baisser le prix de vente.

Par exemple dans mon cas, j’ai vendu mon premier tableau 39€, une peinture acrylique sur toile format 40cm x 80cm. Et évidemment avec le recul, j’ai conscience que c’était beaucoup trop bas…

Prix trop bas = manque de crédibilité

C’est un aspect souvent négligé mais mettez-vous un instant à la place d’un acquéreur :

Vous avez un coup de cœur pour une peinture sur toile d’un format convenable et au moment de voir le prix… 39€ !

Vous allez tout de suite vous dire qu’il y’a un problème, que c’est une copie ou encore une toile imprimée. Cela est donc plutôt rebutant.

Si vous voulez être crédible, vous et votre art, vous devez définir un prix qui le soit lui aussi.
 

Surestimer le prix de vos tableaux

A contrario, un certain trop plein de confiance peut vous amener à définir un prix bien trop élevé pour vos premières ventes.

Il ne faut pas brûler d’étape et avoir conscience que vous ne pouvez pas aligner vos prix avec ceux d’un Maître réputé ayant réalisé beaucoup d’œuvres tout au loin d’une longue carrière.
 

Calculer le prix d’un tableau en fonction du temps passé

Vous avez peut-être envie d’aligner vos prix sur le temps passé sur vos œuvres. Cela peut se comprendre car finalement dans la vie, c’est de cette façon que nous définissons les prix de prestations diverses.

Mais c’est une véritable erreur ! Nous parlons ici d’art et non de la réparation d’une voiture.

En effet ce n’est pas le temps passé sur une toile qui en fait un chef d’oeuvre.

Pour illustrer ce parallèle, j’adore cette citation de Rénoir : « Ce dessin m’a pris cinq minutes, mais j’ai mis soixante ans pour y arriver. »
 

Et vous ?

Et vous ? Comment calculez-vous le prix de vos œuvres ? Merci de partager avec nous votre témoignage dans les commentaire ci-dessous.




Envier d'aller plus loin ?

Vous souhaitez apprendre la peinture abstraite à l'acrylique ?

Guide du matériel pour la peinture abstraite

Téléchargez gratuitement le guide du matériel pour la peinture abstraite
Télécharger guide du matériel

Cours & formations à télécharger

Découvrez le livre PDF et les vidéos de cours à télécharger.
Cours à télécharger