(Pour voir la vidéo, cliquez sur le bouton de lecture ci-dessus)

Dans ma carrière d’artiste peintre, j’ai pu comprendre avec le temps que je souffrais d’un syndrome très pénalisant et que je j’étais bien loin d’être le seul dans ce cas.

En effet, le syndrome de l’imposteur est quelque chose de très courant chez les artistes et nous allons voir dans le détail :

  • Qu’est ce que le syndrome de l’imposteur
  • Comment l’identifier
  • Comment trouver la solution pour s’en débarrasser définitivement !

Le syndrome de l’imposteur, c’est quoi ?

Quel est donc la signification de ce syndrome au non barbare ?

Définition : C’est tout simplement le fait de penser que vous n’avez pas la légitimité de vos actes.

Par exemple vous réalisez un tableau, vous avez du mal à le montrer autour de vous mais vous passez tout de même le pas. Votre entourage va faire des éloges sur ce tableau et le travail accompli.

Et vous vous rendez compte que vous avez du mal à recevoir ces compliments et vous vous sentez peut-être obligé de vous justifier en répondant par exemple :

  • « J’ai eu de la chance ! »
  • « Ce n’est pas vraiment moi, on m’a beaucoup aidé »
  • etc.

Sur le moment, vous avez l’impression de ne pas mériter ces compliments.

Comment j’ai compris que je souffrais de ce syndrome

J’ai commencé la peinture acrylique & abstraite en autodidacte. Je faisais mes petites expériences chez moi et il était hors de question que je montre cela à qui que ce soit.

Un jour, mon meilleur ami est tombé sur mes tableaux et m’a dit qu’il aimait, qu’il y’avait du potentiel et que je devrais envisager de les vendre.

Sur le moment je jugeais que ce n’était pas vendable, ou en tout cas que si je le faisais je me considérerai vraiment comme un imposteur, car je pensai avoir eu pas mal de chance sur les quelques tableaux réalisés.

Suivant les conseils de mon ami, je décida de me lancer dans l’aventure et de commencer à vendre mes premiers tableaux. C’est au moment de définir un prix que ce syndrome de l’imposteur se manifesta.

Je voulais vendre mon premier tableau sur mon site Internet à 29€. Mon entourage essaya de m’en dissuader en m’expliquant que cela rembourserait tout juste le matériel utilisé pour avoir réalisé ce tableau.

Ayant conscience de cela, au fond de moi, je pensai tout de même que je serai un escroc si je montais le prix de vente de ce tableau.

Et pour finir, ce qui ne m’a aussi pas aidé c’est d’être autodidacte et avoir l’impression de ne pas être légitime en me comparant aux autres artistes ayant suivit des cursus plus conventionnels (études en beaux arts par exemple).

Comment savoir si vous avez le syndrome de l’imposteur ?

Assez parlé de moi, parlons de vous !

Je vais vous poser quelques questions qui vont permettre de savoir si vous souffrez peut-être de ce symptôme.

  • Vous n’attribuez pas vos succès à vous même ?
  • Vous avez peut-être de la difficulté à accepter les compliments ?
  • Vous avez souvent peur de ne pas être à la hauteur ?
  • Il vous arrive d’avoir peur de demander des conseils ?

Si vous avez répondu oui à deux ou la majorité de ces questions c’est que vous souffrez surement de ce syndrome de l’imposteur.

Après pas d’inquiétudes ! Je vais vous montrer comment, avec un peu de rigueur, corriger ce problème !

Syndrome de l’imposteur : problèmes et conséquences

Avant tout il faut s’avoir que ce syndrome est souvent étroitement lié à un problème de confiance en soi (cliquez pour découvrir mon article sur le sujet).

Vous avez également tendance à être perfectionniste. Cette envie de toujours aller plus loin dans la création de vos tableau et de ne jamais savoir quand vous arrêter…

Conséquence également non négligeable, c’est une tendance à être assujetti au stress.

Comment identifier le déclencheur :

Les personnes ayant ce syndrome on tendance à ruminer, à toujours se répéter des phrases du genre suivant :

  • « Tout doit toujours être parfait »
  • « Je dois performer dans tout ce que je fais »
  • « Je n’ai pas de valeur si je ne suis pas admiré des autres »

 

Comment se débarrasser du syndrome de l’imposteur ?

De la même manière que vous avez ruminé les phrases ci-dessus, vous allez maintenant vous forcer à vous dire les phrases suivantes. C’est de cette façon que vous arriverez à vous débarrasser de ces peurs irrationnelles.

  • « Dois-je être un expert pour avoir le droit de peindre ? »
  • « Que va t-il arriver si j’échoue ? »
  • « Avec le recul, est-ce que tant de personnes ont critiqué mon travail artistique ? »

Il est important de se poser « les bonnes questions ».

C’est en me posant ces mêmes questions que j’ai réussi à avancer. J’espère que pour vous cela sera également le cas.

Votre témoignage est important

J’aimerai vraiment avoir votre témoignage si tout cela vous parle, si vous vous retrouvez dans ces lignes. Je pense que cela permettra vraiment de créer une entraide et que l’on puisse avancer tous ensemble !




Envier d'aller plus loin ?

Vous souhaitez apprendre la peinture abstraite à l'acrylique ?

Guide du matériel pour la peinture abstraite

Téléchargez gratuitement le guide du matériel pour la peinture abstraite
Télécharger guide du matériel

Cours & formations à télécharger

Découvrez le livre PDF et les vidéos de cours à télécharger.
Cours à télécharger