Artiste peintre : Le syndrome de l’imposteur

(Pour voir la vidéo, cliquez sur le bouton de lecture ci-dessus)

Dans ma carrière d’artiste peintre, j’ai pu comprendre avec le temps que je souffrais d’un syndrome très pénalisant et que je j’étais bien loin d’être le seul dans ce cas.

En effet, le syndrome de l’imposteur est quelque chose de très courant chez les artistes et nous allons voir dans le détail :

  • Qu’est ce que le syndrome de l’imposteur
  • Comment l’identifier
  • Comment trouver la solution pour s’en débarrasser définitivement !

Le syndrome de l’imposteur, c’est quoi ?

Quel est donc la signification de ce syndrome au non barbare ?

Définition : C’est tout simplement le fait de penser que vous n’avez pas la légitimité de vos actes.

Par exemple vous réalisez un tableau, vous avez du mal à le montrer autour de vous mais vous passez tout de même le pas. Votre entourage va faire des éloges sur ce tableau et le travail accompli.

Et vous vous rendez compte que vous avez du mal à recevoir ces compliments et vous vous sentez peut-être obligé de vous justifier en répondant par exemple :

  • « J’ai eu de la chance ! »
  • « Ce n’est pas vraiment moi, on m’a beaucoup aidé »
  • etc.

Sur le moment, vous avez l’impression de ne pas mériter ces compliments.

Comment j’ai compris que je souffrais de ce syndrome

J’ai commencé la peinture acrylique & abstraite en autodidacte. Je faisais mes petites expériences chez moi et il était hors de question que je montre cela à qui que ce soit.

Un jour, mon meilleur ami est tombé sur mes tableaux et m’a dit qu’il aimait, qu’il y’avait du potentiel et que je devrais envisager de les vendre.

Sur le moment je jugeais que ce n’était pas vendable, ou en tout cas que si je le faisais je me considérerai vraiment comme un imposteur, car je pensai avoir eu pas mal de chance sur les quelques tableaux réalisés.

Suivant les conseils de mon ami, je décida de me lancer dans l’aventure et de commencer à vendre mes premiers tableaux. C’est au moment de définir un prix que ce syndrome de l’imposteur se manifesta.

Je voulais vendre mon premier tableau sur mon site Internet à 29€. Mon entourage essaya de m’en dissuader en m’expliquant que cela rembourserait tout juste le matériel utilisé pour avoir réalisé ce tableau.

Ayant conscience de cela, au fond de moi, je pensai tout de même que je serai un escroc si je montais le prix de vente de ce tableau.

Et pour finir, ce qui ne m’a aussi pas aidé c’est d’être autodidacte et avoir l’impression de ne pas être légitime en me comparant aux autres artistes ayant suivit des cursus plus conventionnels (études en beaux arts par exemple).

Comment savoir si vous avez le syndrome de l’imposteur ?

Assez parlé de moi, parlons de vous !

Je vais vous poser quelques questions qui vont permettre de savoir si vous souffrez peut-être de ce symptôme.

  • Vous n’attribuez pas vos succès à vous même ?
  • Vous avez peut-être de la difficulté à accepter les compliments ?
  • Vous avez souvent peur de ne pas être à la hauteur ?
  • Il vous arrive d’avoir peur de demander des conseils ?

Si vous avez répondu oui à deux ou la majorité de ces questions c’est que vous souffrez surement de ce syndrome de l’imposteur.

Après pas d’inquiétudes ! Je vais vous montrer comment, avec un peu de rigueur, corriger ce problème !

Syndrome de l’imposteur : problèmes et conséquences

Avant tout il faut s’avoir que ce syndrome est souvent étroitement lié à un problème de confiance en soi (cliquez pour découvrir mon article sur le sujet).

Vous avez également tendance à être perfectionniste. Cette envie de toujours aller plus loin dans la création de vos tableau et de ne jamais savoir quand vous arrêter…

Conséquence également non négligeable, c’est une tendance à être assujetti au stress.

Comment identifier le déclencheur :

Les personnes ayant ce syndrome on tendance à ruminer, à toujours se répéter des phrases du genre suivant :

  • « Tout doit toujours être parfait »
  • « Je dois performer dans tout ce que je fais »
  • « Je n’ai pas de valeur si je ne suis pas admiré des autres »

 

Comment se débarrasser du syndrome de l’imposteur ?

De la même manière que vous avez ruminé les phrases ci-dessus, vous allez maintenant vous forcer à vous dire les phrases suivantes. C’est de cette façon que vous arriverez à vous débarrasser de ces peurs irrationnelles.

  • « Dois-je être un expert pour avoir le droit de peindre ? »
  • « Que va t-il arriver si j’échoue ? »
  • « Avec le recul, est-ce que tant de personnes ont critiqué mon travail artistique ? »

Il est important de se poser « les bonnes questions ».

C’est en me posant ces mêmes questions que j’ai réussi à avancer. J’espère que pour vous cela sera également le cas.

Votre témoignage est important

J’aimerai vraiment avoir votre témoignage si tout cela vous parle, si vous vous retrouvez dans ces lignes. Je pense que cela permettra vraiment de créer une entraide et que l’on puisse avancer tous ensemble !

Votre COURS DE PEINTURE et GUIDE gratuit

Pour vous lancer dans la peinture abstraite dans de bonnes conditions, je vous offre ce pack comprenant mon guide du matériel, un cours de peinture abstraite et une avalanche de conseils !


Télécharger mon guide et mon cours gratuit

17 commentaires

  1. Oui je suis comme cela. Moi aussi je suis autodidacte. J’ai beaucoup de misère à m’ appréciée tant que je n’ai pas un compliment positif. Et en plus je suis perfectionniste dans la vie. Votre article va beaucoup m’aider à prendre confiance dans mon travail sans toujours attendre le compliment positif des autres. Merci

  2. Rudisuhli Paul Marcel a dit :

    Merci Anthony pour ces commentaires ,vos articles sont toujours appréciés et nous encouragent dans nos moments de doute. Cordiales salutations.
    Paul

  3. Bettina LAUNAY a dit :

    Bonjour Anthony,
    J’ai découvert votre blog il y a quelques mois car je suis en train de chercher une formation artistique diplomante et faire une re orientation professionnelle
    Je trouve votre blog super et j’aime beaucoup vos vidéo qui sont super précises, claires et pleine de bienveillance et de partage. Je suis conquise ! Je raconterai mon expérience par mail avec plaisir !

  4. Josiane a dit :

    Merci Anthony pour cette video…elle me parle vraiment..je peint depuis de nombreuses annees
    Je n’ai jamais vendu un tableau.. il m’arrive d’en offrir lorsque quelqu’un de mon entourage semble vraiment l’apprecier. .precision : j’ai 72 ans ….peut ^être un peu tard pour prendre confiance en moi….

    1. Bonjour, j’ai toujours trouvé et dit que l’age était une escuse pour la pratique de la peinture. Il n’y a pas d’âge pour apprendre à peindre et je pas d’âge prendre confiance en soit. Je trouve que ce sont des choses totalement décorélées.

  5. Cathy a dit :

    Merci Anthony pour ce témoignage très pertinant.
    Je pense qu’il arrive en plein dans le mille en ce qui concerne moi et mon travail. En effet je travaille sur mon 1er tableau depuis un temps certain. J’ai toujours peur de rater et j’ai des journée de gros doutes sur la légitimité de ce tableau mais je m’accroche toujours, poussée par l’envie d’aller au bout. Mon style est plutôt surréalisme.

  6. Merci pour cette vidéo c est super intéressant! Je me reconnais beaucoup pourtant j en ai conscience je progresse un peu mais c est vraiment pas facile !

  7. Merci Antoni, pour cette vidéo, il vrais que suis dans cet état d’ esprit.. J ai peur de raté, peur de gâcher, je n arrive pas à lâcher prise.. Depuis novembre 2017 essai mais un grand Mais et pourtant au fond de moi j ai envie de peindre et cela depuis toute petite, faute de temps la vie, les enfants ect.., j approche de mes 60 ans et j aimerais avancer dans cet art.
    Mille merci pour votre partag

  8. Bonjour et merci. Agée de 49 ans, autodidacte et ne vendant que depuis 3 ans, je me reconnais dans le portrait que vous avez fait. J’essaie de m’en sortir notamment pour augmenter mes prix. Récemment, j’ai mis une de mes créations aux enchères sur Facebook et à mon grand étonnement elle est partie à 5 fois le prix que j’en voulais. Coup de chance? J’ai encore du travail pour me sortir du syndrome!

  9. Bonjour Anthony . mais ……. c est de moi que vous parler pourtant on ne se connais pas lol mais vous avez tout as fait raison , merci pour ce rappel ,car c est ce qui arrive a une majorité d artiste . bon week end a vous

  10. Bonsoir Anthony . Je ne peins que depuis quelques mois . Quand les personnes viennent chez moi elles sont étonnées et me demandent . » C’est vous qui avez fait ça ?  »
    Je réponds et bien oui mais je ne sais ni dessiner ni peindre ,;je n’ai jamais appris. En fait, on m’a offert du matériel de peinture pour mon anniversaire et voilà ….je me suis mise à la peinture mais je ne suis qu’une débutante

  11. Bonjour Anthony je me décide à vous laisser un commentaire suite à votre vidéo sur l’imposteur ! Je me suis reconnue… Autodidacte dans ma vie professionnelle comme dans ma passion de peindre je ne me sens effectivement pas légitime. Votre vidéo m’a fait du bien. Je vous suit assidûment et je suis admirative. Merci

    1. Merci beaucoup ! Courage a vous !

  12. Bonjour, je viens de lire cet article et me suis totalement reconnue. Je vis d’un métier artistique numérique formidable-et-pénible-et-peu-rémunérateur-à-la-fois (bref je suis graphiste…) et je dessine et peins pour mon petit loisir. Je n’ai eu que des compliments pour mon travail mais me dis que les 3/4 ne sont pas sincères (comme les like Facebook !). Pas confiance ! En eux ou en moi ?

  13. […] Si c’est votre cas, je vous recommande de découvrir d’urgence mon article sur le syndrome de l’imposteur. […]

  14. Bonjour Anthony,

    Je découvre ton site ce jour. Le syndrome de l’imposteur, je connais. Ton article et ta vidéo m’ont fait beaucoup de bien. Si cela t’intéresse, j’ai écrit un article sur mon blog qui parle de ce syndrome :
    https://bernardbouthors.com/tag/syndrome-de-limposteur/

    Je vais prendre le temps de lire les autres sujets de ton blog.

    À bientôt.

  15. Bonjour,

    Merci pour ton article cela met en lumière quelques aspects de ma personnalité. C’est vrai que la confiance en soi s’acquière et se travail. J’ai beaucoup de mal à recevoir les compliments et souvent dans l’insatisfaction de ce que je fais. Je suis autodidacte aussi et fière de l’être avec tous les méandres que cela comprend^^merci

Répondre à line ruiz Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *